GRANBY,QC, le 16 févr. 2016  - À l'occasion des consultations particulières et des auditions publiques du 11 février sur le projet de loi n°88, l'Association des viniculteurs négociants du Québec (AVNQ) a été invitée, par la Commission des finances publiques afin de présenter sa position.

Les membres de l'AVNQ supportent le développement de la viticulture québécoise et désirent s'assurer qu'il amène une valeur ajoutée à la catégorie des vins dans les marchés d'alimentation et dépanneurs.

L'intégrité des produits du Québec est la pierre angulaire du développement de cette industrie et nous avons tout intérêt à la voir grandir. Il est primordial que le Gouvernement apporte des modifications au présent projet de loi, afin de garantir cette intégrité. Des mesures de contrôle à l'entrée et à la sortie des produits par la SAQ sont l'unique façon d'assurer l'authenticité des produits avant qu'ils n'atteignent les tablettes des épiceries.

Il est essentiel de respecter les attentes des consommateurs et des détaillants. C'est en leur démontrant de la transparence, que ce soit du côté de l'affichage des cépages et des millésimes, ainsi qu'en garantissant à 100 % l'authenticité de l'origine québécoise des produits que nous pourrons répondre aux attentes.

L'intégrité et la qualité de ces produits sont l'affaire de tous. L'Association a demandé au Gouvernement de revoir son projet de loi en prenant en considération ses recommandations.

-30-